La surface de l’œil est recouverte d’une couche grasse qui la protège
et empêche l’évaporation des larmes.

Lorsque nous sommes exposés aux écrans, nous fixons notre regard et clignons 5 fois moins* !

Ceci empêche le bon étalement du Meibum sécrété au ras des cils
et altère la couche lipidique du film lacrymal.

Résultat : Les larmes s’évaporent trop entrainant une sécheresse oculaire.

*Patel S, Henderson R, Bradeley L : Etude sur l’effet de l’utilisation des dispositifs numériques sur les clignements et la stabilité du film lacrymal